vintage_nude_2

Alors moi qui me préparait physiquement et esthétiquement à ce que ce soit un peu la fête du slip hier soir depuis deux jours, c’est la réflexion que j’ai faite à voix haute pendant qu’on regardait la télé, et qui est venue un peu plomber l’ambiance. Bah oui, c’est spermogramme demain, donc abstinence pendant au moins trois jours, donc pour hier tintin! Et puis vu que demain c’est aussi LE GRAND JOUR où l’on va me paparazzier le dedans, bah vaut peut-être mieux aussi que je le soigne pour qu’il fasse bonne impression.

 

Le truc c’est que moi, toutes les rentrées c’est pareil; j’ai un peu de mal à me refaire au rythme professionnel, donc le soir je suis CREVEE, du coup ça a tendance à un peu espacer les moments où la flamme nous consume (cf. Le Fantôme de l’opéra, « The Point of no return »^^). Alors la plupart du temps je veux bien y mettre du mien, mais là en plus, on était un peu sexuellement à cran, parce qu’en plus mon nouveau cycle a commencé jeudi dernier je crois, donc depuis, bah on a juste rien fait. Vous me direz, c’est pour la bonne cause, et nanana, et tout et tout. Et vous aurez raison. N’empêche que.

 

N’empêche aussi que ça devient un lieu commun quand on commence la pma de dire ça, mais je crois vraiment que la pma a sauvé ma vie sexuelle, et peut-être même mon couple. Franchement, faire l’amour uniquement pour se reproduire, ça pue la merde si je peux vous le dire comme je le pense. On a passé plus d’un an à avoir des rapports obligatoires, qu’on se forçait à avoir pour mettre toutes les chances de notre côté, à calculer pendant les périodes d’ovulations (« oh! chéri, j’ai des glaires blanc d’oeuf, saute-moi dessus! »), c’était tendax comme situation, et ça fait du bien de se dire que vu que c’est mort de ce point de vue là, bah maintenant, on nique que pour nous et notre petite satisfaction personnelle! Avec tout ça, je peux bien passer une semaine monacale, et on fera la fête demain!