juno La fille qui tombe enceinte alors que sa vie est toute pourrie. Oui, vous la connaissez vous aussi, elle peut prendre diverses formes, et quand on l’apprend, on a toujours envie de dire va te faire foutre à la vie.

Aujourd’hui, C’est sous la forme d’une ancienne amie de ma petite soeur qu’elle est apparue. Une fille qui est partie de chez ses parents vers 17 ans pour aller vivre chez son copain, puis qui est revenue, tout en restant avec son copain, qui l’ trompée plusieurs fois, avec qui elle s’est séparée, puis remise, puis re-séparée, puis re-remise, tout en faisant des études en pointillés qui n’ont jamais vraiment abouti. Et aujourd’hui, ma soeur m’a appelé pour me dire qu’elle était enceinte. J’aurais dû la prévenir, qu’il ne faut pas me lâcher des informations comme ça sans préparation psychologique, mais que voulez-vous, les gens heureux ne sont pas toujours délicats, et puis elle a pensé me faire plaisir en me convoyant ce magnifique ragot. J’adore les ragots, alors voila ma punition, ce ne sont pas toujours ceux que je veux.

Alors cette fille avec son copain bizarre et son couple en vrac va avoir un bébé, sans avoir vraiment de travail, et principalement pour faire comme ma soeur dont elle sait qu’elle a eu son bébé à elle l’année dernière. Elle va peut-être lui donner une éducation super rigoureuse remarquez, je sais pas moi, e’t peut-être que son bébé sera très heureux, et qu’ils feront une magnifique famille, mais là, tout de suite, ça m’énerve.

Vous aurez remarqué que depuis quelques jours je poste surtout au sujet soit des bébés, soit de la pma, mais c’est vrai qu’avec les échéances avec l’hôpital qui approchent, comme la réunion d’information, ou encore le rendez-vous avec le gynecologue jeudi 18, c’est un peu l’une de mes angoisses du moment, ajoutées aux résultats des recherches sur les testiboules de monsieur Faithful. EN plus je suis un peu maniaco-depressive du coup, j’ai des moments plein d’espoirs qui sont aussitôt suivis de passages à vide où je le dis que si ça se trouve, ça marchera jamais. Ouais, je sais, c’est con de ne pas y croire à l’avance, mais je suis un peu partagée entre l’idée d’y croire, et le besoin de me préparer à l’échec pour ne pas tomber de trop haut.

Ya pas à dire, c’est quand même dégueulasse la vie, mais bon, j’ai bien prévu de l’enculer d’une manière ou d’une autre, j’ai pas encore trop choisi laquelle, mais je vais sûrement avoir une idée qui me viendra  un moment. J’avoue que pouvoir avoir un bébé malgré tout serait quand même la façon que je préfèrerais!

Bon, je crois que je vais aller dilapider mon absence d’argent quelque part pour me remonter le moral moi!