Moi en ce moment je me demande ce que je répondrai à mon enfant si un jour il veut bien venir par ce moyen là, quand il me demandera comment on fait les bébés. « Ah bah, normalement, c’est quand papa est très amoureux de maman il lui met ue petite graine dans le ventre et elle se transforme en bébé et grandit, mais toi en fait c’est pas papa directement parce que ses graines avaient pas la pêche, donc elle ne pouvait pas venir toute seule, alors on a endormi maman, et le medecin lui a pris ses petits oeufs, et dedans il a rentré les graines de papa avant de tout remettre… » C’est pas terrible comme histoire faut avouer…

Et puis, qu’est-ce qu’ils pensent les bébés nés par FIV? Est-ce qu’ils ont une façon particulière de repenser à comment ils ont été créés? Ou bien ils s’en foutent peut-être et dans ce cas-là tant mieux pour eux!

En plus , j’ai un naturel qui me pousse à toujours me dire que la nature decide des choses, qu’il y a une raison à tout, alors la FIV j’étais pas très chaude au début, c’est monsieur surtout qui a voulu: pour lui avoir un bébé, c’est avoir un mini soi, ou au moins une part de soi. Moi j’aime pas trop cette idée, d’avoir un mini-moi, donc avoir un enfant c’était surtout ça l’improtant pour moi.

Et puis quand on a appris tout ça, vers la fin du mois de février 2010, je sortais de plus d’un an d’attente et d’incertitude à voir tout le monde tomber enceinte et avoir son enfant autour de moi, alors que nous on continuait de galérer commme c’est pas permis. Donc j’avais pas non plus trop envie de faire une fiv, parce que je ne voulais pas me heurter à encore de l’attente et de l’incertitude, puissance 100, donc c’était assez pratique de crier à qui voulait l’entendre que je voulais adopter plutôt, et que j’étais prête à attendre jusque là! On est bien plus en paix quand on n’a plus aucun espoir.

C’est bizarre d’être comme ça, de pas savoir si ça va marcher ou non, de pas savoir si je vais porter un enfant un jour ou non. Je fais semblant de m’en foutre souvent, mais quand même, je m’en fous pas tant que ça, j’aimerais bien connaître ça une fois au moins dans ma vie!