Moi, je suis une ouf. Une putain de feignasse d’un côté, et d’un autre je ne suis un tant soit peu stimulée que par la difficulté. Donc là, cette année, le challenge c’était reprendre mes études, que j’ai arrêté en m1 pour les compléter et passer le m2 qui va avec. Cool. Donc je regarde, et comme je suis une assistée, j’en parle à une copine dans le même cas que moi, et elle m’envoie un lien vers la fac de paris 3. Cool. Alors c’est un master, par correspondance c’est-à-dire que les cours sont fournis par internet, et ça tombe bien, parce que je suis une sale geek scotchée à son clavier. Tout ça se passe la dernière semaine du mois de septembre.

Alors je me bouge le cul, je cherche des tas de papiers que depuis 2007 je pensais avoir perdus à tout jamais, je les retrouve, je me rends compte qu’en fin de compte je suis organisée, et j’envoie le tout après avoir couru toute la ville pour pouvoir télécharger et imprimer le fichier de leur site et le remplir et l’envoyer. Le 12 octobre, sachant que le dossier doit être envoyé début octobre, mais comme ditma meilleure amie, tant qu’on n’est pas au milieu, on est au début, donc du moment que je l’envoie avant le 15 je me sens sûre de moi.

Et là le temps passe. il est long. Ma cops qui a envoyé un dossier similaire après moi a déjà reçu une réponse négative, enfin positive, mais pour rentrer en m1. Comme je fais un complexe d’infériorité, je me dis que pour moi c’est mort, et qu’ils ne vont plus me répondre parce qu’ils en ont rien à foutre de moi.

Et un mercredi après-midi, pendant ma sieste du mercredi après-midi, je reçois un coup de téléphone sur mon portable. D’habitude je décroche pas, mais là, j’étais dans le pâté, donc j’ai pris.

– Allo madame Monnomdejeunefille?
– Ouiiiii?
– C’est madame de l’université paris 3. Je vous appelle pour vous dire que c’est d’accord pour votre master 2, vous êtes admise, mais il faut se dépêcher là! Pour les inscriptions pédagogiques, il va falloir que vous rattrapiez plein de choses là!
– Bah ouais, mais j’y peux rien moi, personne m’a dit que j’étais admise
– … Ah oui, c’est vrai que vu que votre dossier est passé en commission le 23 octobre, je comprends pas pourquoi on ne vous le dit qu’aujourd’hui, le 24 novembre!

Et depuis je cours. Le jour même j’ai dû rédiger une lettre de 3 pages pour expliquer au directeur de mémoire que j’avais choisi pourquoi je voulais traiter tel sujet. Je n’ai toujours pas reçu les documents nécéssaires pour faire mon inscription pédagogiques, et donc tous les devoirs qui étaient à rendre pour le premier semestre, je vais les avoir dans l’os. Cool. Bien Paris 3. Et en allant voir sur internet, il paraît que c’est TOUJOURS comme ça!

Donc moi, je veux bien être courageuse et donner tout ce que j’ai de motivation pour reprendre un master la même année que celle où j’essaye de me faire carrer un bébé dans le bide, mais ce serait sympa qu’ils y mettent un peu du leur aussi!

Rendez-vous sur Hellocoton !