Sans l’appel viscéral qui me pousse à chercher à tout prix à me reproduire, j’aurais profité de ce temps pour rester chez moi comme c’était conseillé. J’aurais travaillé aurjourd’hui, je leur aurais dit de se carrer mon emploi du temps dans le cul que les intempéries m’empêchaient de venir assurer mon service ce jour-ci. Le problème, c’est que j’avais rendez-vous avec l’anesthesiste, dans un hôpital à 20km de chez moi, déjà, mais séparé de chez moi par la N118; Ce qui ont regardé les infos voient peut-être le problème se dessiner à l’horizon. Et ouais.

Alors déjà, la n118, c’était simple, yen avait pas. J’ai essayé de prendre rien que la bretelle d’accès, et au loin  j’ai vu un truc que j’avais pas vu depuis le film Le Jour d’après: au loin, une ligne de camions arrêtés à 10cm les uns des autres, avec des voitures dans tous les sens essayant de se dépatouiller de cette merde. Moi, je me suis dit qu’il valait mieux pas y rentrer, j’ai décidé d’éviter les grands axes et je me suis barrée. Ouais. Mais voilà, le problème des petites routes, c’est qu’elles étaient pas déneigée! Donc je me suis payé une magnifique alternance de plaques de verglas et de gadoue zarbi et glissante, avec sur les bas côtés des voitures dans le fossé, où abandonnée par leur conducteur. Flippant, franchement. J’avais jamais vu ça de ma vie.

Bah si vous prenez la n118 cherchez pas, vous serez hebergé à l'ugc de Vélizy ou à V2 comme hier

Même l’an dernier. J’ai mis une heure et quart pour arriver à l’hôpital, j’ai attendu encore 40 minutes que le médecin se dépatouille lui-même des problèmes de circulation, et j’ai eu droit à à peine dix minutes de consultation avec un médecin qui avait un accent juif super prononcé. Pas juif pied-noir, ce qui aurait été fun aussi, juif ashkenaze, comme dans les films, je crois bien que j’avais jamais entendu cet accent en vrai. En fait j’ai passé une jorunée assez surréaliste. Avec de grands payusages tout blancs comme j’en avais pas vus depuis la Norvège l’an dernier.

Et pendant ce temps là j’acoutais la radio. Mauvaise idée. Déjà parce que quand j’ai décidé de rejoindre Sèvres en passant par Versailles, j’entendais un reportage qui disait que Viroflay était bloqué. C’est con tiens, faut que je traverse Viroflay justement. Heureusement que c’était un peu exagéré. Et au retour, pareil, j’entends un reportage sur des camions toujours coincés, des gens qui n’arrivaient pas à sortir leur voiture du merdier, « c’était notre reporter de Bièvres ». Ah. Va falloir que je passe par là pourtant. Heureusement encore la route que j’ai prise était complètement dégagée. Avec plein de verglas en revanche, mais tant pis.

Et puis à la radio aussi, j’entendais des tas de gens importants qui disaient que la situation était exceptionnelle, et c’est à eux que je veux m’adresser maintenant:

Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup d’ouvrir les yeux et de se rendre compte que non, la France n’est pas un pays tropical? Nan parce bon, vu qu’il neige tous les ans, peut-être que c’est pas la peine d’en faire toute une histoire si? Et pour cette histoire de « situation exceptionnelle », j’ai envie de dire que ok, de la neige aussi longtemps sur l’Ile de France, c’était exceptionnel l’an dernier. Maintenant que ça recommence, ça l’est plus, il faudra peut-être envisage de prendre des vraies mesures, pas juste d’envoyer des sableuses qui n’ont même pas de pneus neige!!!!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !