J’aime bien basher monsieur Faithful d’une manière général, et puis faut dire qu’il est bon client aussi, il a vraiment tendance à fournir les armes pour se faire battre. Jules Renard a dit: « Mieux vaut perdre un ami qu’un bon mot ». Bon, j’ai quand même pas envie de perdre monsieur Faitfhul, je l’aime bien quand même, mais c’est vrai que j’ai tendance à préférer sortir une bonne répartie qu’à me dire que bon, là j’en ai déjà sorti cinq en dix minutes, je vais peut-être me calmer un peu.
Mais là, le moment est venu de rendre à monsieur Faithful ce qui lui appartient, c’est-à-dire la gloire de me comprendre et d’être patient avec moi ces derniers temps.

Le grand docteur Manitou de l’hôpital de Sèvres Belaish-allart disait à la réunion sur la FIV que le traitement ne joue pas sur l’humeur, mais que le stress de la FIV oui. Je ne saurais pas vous dire à quoi ça tient en ce qui me concerne, mais ces derniers temps, ouais, j’ai un truc qui joue sur mon humeur. Qui joue avec même je dirais.

La première fois, c’était samedi dernier. Monsieur Faithful a croqué dans le couvercle d’une petite boîte en chocolat qu’on nous a offert. Je l’ai regardé avec stupeur, et puis je me suis mise à l’engueuler en pleurant, en lui disant que c’était dégueulasse de faire ça, que maintenant ça faisait trop moche d’avoir un couvercle croqué à côté du canapé, qu’il devait vraiment pas réfléchir puisqu’il aurait fallu manger le couvercle APRES avoir fini les chocolats qu’il y a dedans, bref qu’il avait pourri la déco du salon, et même de la maison toute entière, et que probablement je n’oserais plus inviter qui que ce soit chez nous maintenant que mon intérieur était à ce point déshonoré. Monsieur Faithful ne s’est pas énervé. Il ne s’est pas moqué non plus (et pourtant il y avait de quoi…) Il m’a fait un câlin et il m’a dit que ce n’était pas grave pendant que je finissais de pleurer en hoquetant.

Ensuite, il y a eu lundi soir. Monsieur Faithful est rentré du travail après avoir fait quelques courses. Je l’ai vu arriver avec des cabas. Non mais des cabas quoi, qu’il venait d’acheter, comme si on en avait pas déjà des dizaines. J’ai passé un degré d’énervement déjà. Ensuite, je lui demande pour combien il en a eu: 60€. Pour un paquet de céréales, de la bière, un pack de perrier et un pack de coca plus ou moins. Wow. L’inflation fait rage dans le pays. Deuxième stade d’énervement passé. Et enfin, j’ai atteint le dernier stade quand une amie qui était là lui a demandé un coca, et que je l’ai vu lui ramener un coca zero sans caféine. QUOI??? Mais je voulais du coca light! Mais le coca zero c’est dégueulasse! tu t’en fous parce que toi t’en bois pas, de me prendre des trucs que j’aime pas! Et sans caféine en plus! Mais à quoi ça sert de prendre du coca sans caféine! Nan mais en plus ça a pas de goût! … Et encore, je me suis contenue parce qu’il y avait des invités. Mais franchement, j’ai trouvé que monsieur Faithful était incapble de faire les courses correctement. Monsieur Faithful n’est pas parti en live et ne s’est pas mis à hurler que j’étais capricieuse (ah bon? euh… ). Il est resté très calme contrairement à son habitude, et il m’a dit doucement un truc qu’il ne me dit jamais: « Calme-toi », et il m’a fait un bisous. Ca m’a calmée.

Et puis hier, the google incident. Après avoir regardé pendant une demi-heure tous les fora qui concernaient mon problème de follicule, après vous avoir écrit mon magnifique et émouvant article désespéré, je ferme l’ordi et je vais voir monsieur Faithful, qui vous vous en doutez, était en train de jouer à Gran Turismo.
– Eh, j’ai regardé sur google, et ils disent que c’est pas bien sept follicules.
– Les médecins ils ont dit quoi?
– Ils ont dit rien.
– Bah regarde pas google alors, ça doit être rien, on s’en fout.
– Ouais, je vais me doucher alors.
Bravo monsieur Faithful, quel réconfort! quel sensibilité! et tout ça sans détacher les yeux de la télé et les mains de la manette! ahahah!
Je me tais, je vais dans la salle debain, et là, dans le tambour de la machine à laver, j’entraperçois le drame, humide et roulé en boule. Je retourne le voir, très très très enervée.
-C’est quoi dans le tambour de la machine?
– Bah, du linge.
– Ouais du linge. J’avais dit qu’il fallait laver quoi en priorité?
– Bah, les draps.
– Ouais, et toi t’en as eu rien à foutre, t’as foutu tes chemises et des vêtements à laver, alors qu’on a plus rien pour changer les draps du lit! On va vivre dans la dégueulasserie apocalyptique la plus totale, c’est complètement irresponsable, tu te rends pas compte, et bla, et bla, et bla. [ Tout ça en hurlant bien sûr, j’aime pas mes voisins de toute façon].
Bon, là, monsieur Faithful m’a quand même dit « T’es un peu bizarre en ce moment », mais toujours sans s’énerver. Moi en revanche, j’étais à bloc et je lui ai regueulé dessus: « Ouais, parce que j’essaye d’entretenir la maison, et toi tu fais que de foutre la merde! » Monsieur Faithful a pouffé à ces mots. GRAVE ERREUR! Là, c’était au-dessus de mes forces, je lui ai dit qu’il faisait tout exprès pour m’énerver alors que c’était pas le moment et je me suis remise à me vider de toute l’humidité de mon corps par les yeux, et je suis allée prendre ma douche pour bien pleurer dans la douche, et puis pour prendre un peu sur moi quand même. Quand je suis sortie, monsieur Faithful est venu, m’a pris dans ses bras et m’a dit « Tu sais, c’est sûrement pas grave cette histoire de follicules machins. Et puis de toute façon faut avoir confiance. Et puis va te coucher t’es fatiguée, je vais fermer les volets et tout et tout. »

Alors moi je dis, grande classe monsieur Faithful. T’es trop poutou en ce moment, t’es exactement comme il faut être, alors que moi je suis une putain de sorcière acariâtre, et même que ce soir quand t’es rentré du travail je me suis trop retenue pour pas te pourrir parce que t’as laissé traîner les cabas de lundi dans l’entrée depuis lors alors que tu devais les mettre dans le coffre de la voiture, et que franchement, ça commence toujours pas des petites choses comme ça le bordel, et tu respectes rien parce que tu sais que d’ici six moi quand la maison sera redevenue en mode Kaboul 2001 revival, c’est moi qui vais tout ranger. Tu vois, je me suis retenue et j’ai fermé ma gueule. Mais franchement, je te tire mon chapeau de me supporter en ce moment, parce que sérieux, je suis pas un cadeau.

Ou alors c'est l'eclipse d'hier qui m'a fait transformer en sorcière de l'ouest? Ah nan, ça a commencé avant...

Rendez-vous sur Hellocoton !