Faites bien vos malins, en attendant, vous avez pas plus de gamin que beurre au cul

Bon, ce qui suit va évoquer l’épisode 13 de la saison 6, alors si vous voulez garder un peu de suspens et que vous trouvez que savoir qu’il va être question d’infertilité, c’est déjà trop, passez votre chemin.

Donc, hier, comme d’habitude, avec monsieur Faithful, on regarde un épisode d’une série avant de dormir. How I Met Your Mother en l’occurence. Comme son titre l’indique pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un type d’une petite cinquantaine d’années qui chope ses enfants un dimanche après midi et décide de leur raconter comment il a rencontré leur mère. Sauf qu’il leur raconte en fait sa vie de jeune trentenaire avec ses potes, dans les années 2000.

Et il a ce couple d’amis dont je vous ai déjà parlé, Lily et Marshal, qui essayent d’avoir un bébé. Sauf qu’apparemment, ils n’y arrivent pas, puisque dans l’épisode dont il est question aujourd’hui, ils vont chez le docteur pour lui dire « Docteur, on a tout fait bien et autant qu’on a pu, et rien n’est arrivé. On doit avoir un problème. » Et là, le docteur leur répond qu’il vaut mieux aller voir un spécialiste, et que d’ailleurs il en connait un dont il donne la carte, et chez qui Lily prend rendez-vous une semaine plus tard UNE SEMAINE. Et ouais, pas comme ici où il faut téléphoner seulement au moment où le docteur ouvre le planning des consultations pour pas le mois suivant, mais celui d’encore après, et où il faut se dépêcher de téléphoner si on ne veut pas être bon pour rappeler le mois prochain en espérant être plus chanceux.

Lily va chez ce spécialiste, mais pour une raison quelconque, elle annule la consultation, et reprend rendez-vous pour quelques jours plus tard. Oh yeah. Je veux qu’elle me présente son « plus grand spécialiste de tout New York » comme ils le disent dans la série chez qui on peut prendre rendez-vous en seulement quelques jours! Ou au moins qu’il fasse un stage pour former toute l’équipe de Sèvres pour que ça aille un peu plus vite. Là, le docteur l’installe les pieds dans les étriers et déclare: « tout va bien, vous êtes tout à fait fertile ». Et là, moi je dis QUOI??????? On lui fait pas d’hystérographie qui fait trop mal de sa mère la pute à elle????? On lui fout pas de pinces sur le col de l’utérus pour pouvoir lui injecter je ne sais qu’elle dérivé du bleu de methylène pour pouvoir vérifier que les trompes sont perméables???? Et puis on ne lui fait pas d’hysteroscopie non plus. Ni de bilan hormonal? Le docteur luire garde juste le dedans??? TROP BA-LE-ZE. Chapeau bas. Le docteur est medium là, carrément.

Du coup, le soir, quand tous les amis sont au bar pour fêter ça, Marshal déclare « Je pense que le problème vient de moi alors… » Là j’ai commencé à me dire chouette, on va enfin voir un mec oats à la tv. Bon, moi ‘en vois un tous les jours, je sais bien à quoi ça ressemble (d’ailleurs ça ressemble à n’importe qui). Marshall retourne donc chez le gynecologue, oui oui, qui lui prescrit un spermogramme, une analyse du sperme quoi. Bon, on ne lui dit pas spermogramme dans la série. Et puis le spermogramme a lieu de suite, et dans le centre médical où travaille le gynecologue. Bon, passons, peut-être qu’il y a un laboratoire d’analyses qui fait partie du centre sui sait. Alors Marshall se rend dans un petite salle, et là, ça commence à être vraiment drôle. Déjà, parce que moi je me suis toujours demandé à quoi ressemblait l’endroit où monsieur Faithful est remboursé par la sécu pour se tripoter la nouille, alors je faisais que de lui demander « Mais c’est vraiment comme ça? Mais ça ressemble vraiment à ça? » Et il répondait pas, et je le voyais juste en train de rigoler, donc e me suis dit que ça devait avoir un fond de vérité. Sauf que Marshall n’arrive pas à gicler dans le cabinet. Donc il demande poliment s’il peut rentrer faire ça chez lui. Et là, le gyneco lui dit ok. LOL. Et l’hygiène? Et les germes? Comme si on pouvait promener sa spermoulade toute chaude à travers tout New York et en tirer une analyse fiable!

Bon, finalement, Marshall et sa semence vont très bien tous les deux « nombre et vitesse ok » que lui dit plus ou moins le gyneco. Forcément, ils ne parlent pas de la tératospermie, mais oui, vous savez, le truc qui fait que le sperme de monsieur Faithful ressemble à la cour des Miracles, parce qu’il a 97% de spermatozoides hors norme! Bah apparemment c’était pas assez télégénique.

Et j’allais oublier le meilleur, quand à la fin, Lily et Marshall expliquent pleins de désolation aux parents de ce dernier qu’ils essayent désespérément depuis quatre mois sans succès. Quatre mois.On dirait ma mère qui m’a toujours dit qu’elle avait attendu de tomber enceinte de ma soeur une eternité de cinq mois. Nan mais LOL quoi! Et aucun médecin ne s’est foutu de leur gueule! Et personne ne leur a dit qu’il est inutile de consulter avant au minimum un an d’essais infructueux parce qu’il n’y a rien d’anormal? Cette srie a-t-elle pour but de paniquer l’Amérique?

Vous me direz, la série n’a en aucun cas un but didactique, c’est juste moi qui ai saisi l’occasion en pensant qu’on allait vraiment parler de notre problème à la tv en s’y intéressant, comme si ça existait vraiment, même si je me doute que la plupart des gens s’en balancent, comme e le ferais moi-même si je n’étais pas directement concernée. Alors à la fin, les personnages s’en vont heureux de se savoir prêt à concevoir, et il n’y a que moi pour me demander pourquoi on ne leur a pas demandé de pratiquer le test post-coïtal dit test de hunher, qui consiste à étudier l’évolution des spermatozoides dans la glaire cervicale. Vous me direz nous n’ont plus, c’est bien le seul test qu’on n’a pas fait, mais faut dire que de toute façon ça n’aurait rien changer à notre problème ni au traitement. Mais i ça se trouve eux, c’est ça qui va les empêcher d’avoir des enfants et qui va plomber la série, merde!

 
Rendez-vous sur Hellocoton !