Dans Comme un roman, Daniel Pennac dit que ce n’est pas vrai qu’on ne lit pas parce qu’on n’en a pas le temps, parce que quand on aime lire on trouve toujours le temps. D’une manière générale, je pense qu’on trouve d’ailleurs toujours le temps de faire ce qu’on aime.

 

Autrefois, j’étais une grande lectrice, et depuis que je savais lire quasiment. J’en étais arrivée à un point quand j’étais au lycée, où je m’astreignais à ne dormir que  cinq heures par nuit et à me lever à 06h même le week-end (en l’écrivant, j’ai du mal à croire que c’était la même personne que celle qui s’adresse à vous en ce moment!) pour pouvoir lire plus, et je m’obligeais à lire au moins trois livres par semaine. Et ça me paraissait pas grand chose.

 

Maintenant, pour m faire lire un truc, c’est toute une histoire. Déjà, je fais ma difficile: oh,  nan, pfff, tu sais, j’aime pas trop ce genre, ouais, mais ça a l’air chiant. Comme un mauvais élève de quatrième quoi. Le dernier livre que j’ai pu lire en entier, ça devait être cet été en fait. Et le truc, c’est que je ne sais pas comment j’en suis arrivée là…

1. Etat des lieux diagnostique: qu’est-ce que je fais vraiment de mon temps libre?

Parce que du temps libre, j’en ai quand même, ok, je ramène du travail à la maison assez régulièrement, mais quand même, je suis rarement submergée par le boulot. Bon, sauf les dimanches soirs et les veilles de vacances quand je me bouge le cul à la dernière minute. Et là, le constat fait PEUR parce que quand j’ai du temps libre:

– Je dors. Jusqu’à des heures indécentes, parce qu’en générale la veille je me suis couchée à une heure indécente aussi, ou bien parce que j’étais crevée.

– Je fais des bébés. Non, ça ne veut pas dire que je fais de la sexualité continuellement, vous avez bien dû comprendre si vous me suivez que par chez nous, ce n’est pas de cette façon-là qu’on se reproduit. Donc ça donne des rendez-vous à l’hôpital assez régulier, ou des analyses, ou des trucs à faire à la pharmacie, ou je ne sais encore quelle autre connerie.

– Je traîne. Dans la douche, sur le canapé, chez ma soeur, chez ma mère, chez des amis.

– Je bouffe. Sauf que souvent quand je bouffe je fais quelque chose en même temps.

– Je suis sur l’ordinateur. Pour faire quoi? Bah, lire vos blogs, surveiller twitter, surveiller mes mails, répondre aux commentaires, surveiller twitter, lire vos blogs, surveiler mes mails, envoyer un mail, découvrir un nouveau blog. Rien de bien constructif finalement, et CA ME PREND UN TEMPS FOU! En fait, il y a même des journées entière que je passe à faire ça. J’allume mon ordinateur en me levant le matin, je le prends dans mon lit quand je me couche, je consulte mes mails dès que je rentre du travail, avant même d’enlever mon manteau et mes chaussures des fois, oh merde, je suis devenue un putain de geek. J’ai des journées où la seule chose que j’ai faite finalement a été de rester sur l’ordinateur, que je n’ai quitté quepour aller m’acheter un paquet de pitch à franprix pour pouvoir les manger devant l’ordinateur.

Bilan: J’ai le mental d’une adolescente mollassonne et démotivée à l’avance sous cannabis. Enfin je crois bien si on en juge par mes activités principales quand je ne travaille pas. Merde. La honte.

 

2. Les solutions à apporter:

Je ne vous dis pas que je vais me remettre à lire trois livres par semaine. Franchement, à l’heure qu’il est un livre par mois serait un objectif bien plus réaliste même si c’est la honte intersidérale de pas être foutue d’ouvrir un bouquin à mon âge .

Le truc c’est que comme de bien entendu, chaque fois que je me dis que je vais lire le soir, bah jesuis trop fatiguée, et je préfère dormir devant un épisode de Mad Men, soit je n’arrive pas à me concentrer. Oui oui, comme un sale gamin habitué à l’ère de msn et qui n’arrive pas à s’appliquer à une activité continue plus d’un quart d’heure. Mais bon, je crois que je peux me fixer comme objectif raisonnable de lire au moins une demi-heure chaque jour. A condition de ne pas me dire que c’est la demi-heure avant de me coucher, parce que là, forcément, ça va se transformer en « oh, mais c’est pas ma faute, je suis en train de m’évanouir de sommeil, je vais jamais tenir une demi-heure, et pis de toute façon je comprends déjà plus ce que je lis depuis dix minutes ». Donc faut trouver le bon créneau.

Ensuite, j’aimerais bien m’ouvrir à des genres nouveaux. Parce que j’ai du mal avec les genres nouveaux. Et j’appelle genre nouveau tout livre ayant été écrit après 1945. Ca fait quand même du monde. Alors ne me parlez pas de Levy et Russo, j’aime pas. C’est juste pas possible en revanche j’ai dévoré Twilight mais c’est pas la chose dont je suis la plus fière. Donc, alterner des trucs que j’aime avec des trucs nouveaux, ce serait cool aussi.

 

3. A votre tour

Qui parmi vous à du mal à lire et pourquoi? Et comment vous faites pour vous motiver à lire? Et qu’est-ce qui vous donne le feu sacré pour vous y mettre? Et qu’est-ce que vous me conseilleriez?

en revanche, je vais commencer par lire habillée, parce que là c'est l'hiver

Bon, prochain objectif: Finir Le Sopha de Crébillon. Oui ça fait moins de 250 pages, mais je vous avez prévenus, je suis devenue une sale gamine paresseuse!

<span style= »display:block;width:147px;height:26px;position:relative;padding:0;border:10px 0px;margin:0;clear:both; »><a href= »http://www.hellocoton.fr/vote &raquo; target= »_blank » style= »display:block;width:121px;height:26px;position:absolute;top:0;left:0; »><img src= »http://widget.hellocoton.fr/img/action-on.gif &raquo; border= »0″ style= »background:transparent;padding:0;border:0;margin:0;float:none; » /></a><a href= »http://www.hellocoton.fr &raquo; target= »_blank » style= »display:block;width:27px;height:26px;position:absolute;top:0;left:120px; »><img src= »http://widget.hellocoton.fr/img/hellocoton.gif &raquo; border= »0″ alt= »Rendez-vous sur Hellocoton ! » style= »background:transparent;padding:0;border:0;margin:0;float:none; » /></a></span>