Bah ouais, je fais des sujets sur l’actualité brûlante de mon existence trépidante moi, qu’est-ce que vous croyez! Donc aujourd’hui, les cinq meilleures raisons d’être en arrêt de travail:

Numéro 5: On est en arrêt de travail pour faire des bébés! C’est pas la méga-classe ça? Nous on est carrément remboursés par la sécu pour nous reproduire! On dirait un film de science-fiction! Le mauvais côté des choses, c’est que ce matin j’aurais bien voulu tenter un bébé à l’ancienne méthode, mais que monsieur Faithful n’a plus le droit de se tirer la nouille de gaspiller sa précieuse semence, donc ceinture jusqu’à, oulala, longtemps. Mas on s’en fout, le 12 février c’est vacances et sexe à gogo!

Numéro 4: Pour rencontrer du monde. Bah ouais, avec mes arrêts à la dernière minute (je vous rappelle que je suis supposée prévoir mes rendez-vous huit jours à l’avance au travail), ma note administrative risque de baisser, moi je vais être fâchée, et ma révolte me donnera l’occasion de rencontrer les probablement charmants militants de mon syndicat (enfin de celui que j’aurai opportunément choisi à la dernière minute surtout…) Peut-être le début d’une grande amitié, qui sait?

Numéro 3: Tout le monde va travailler, et je pourrai les faire bisquer. Ca, c’est vraiment jouissif.

Numéro 2: Je vais pouvoir rattrapper tout le travail que j’avais à la bourre. Enfin j’espère.

Numéro 1: Franchement, six semaines entre les vacances de Noël et celles d’hiver, je trouve que c’est encore beaucoup trop long, et je pense qu’on devrait toujours avoir une petite semaine de pause pour couper le travail en deux, parce que sinon c’est chiant.

En revanche je vous préviens, y a que moi qui ai le droit de faire des blagues surles fonctionnaires!

Rendez-vous sur Hellocoton !