Pour ceux qui se le demanderaient. Bon, dans la vie de tous les jours ça va (et encore, faut pas me chauffer). Je pensais que ça irait mieux après les vacances, et bah nan. Je me rends compte que j’ai mis mes sautes d’humeur sur le compte du traitement, alors qu’en fait je suis toujours une pourriture. C’est un bonheur de vivre avec moi. Mais en même temps, c’est quand on me fait chier que je me transforme, si on fait tout bien, je suis trop sympa.

Bon, du coup, vu que je suis toujours énervée, je vais quand même faire le billet promis sur les blogs de femmes enceintes. Un article dans lequel je vais prendre tout plein de précautions oratoires pour pas me faire haïr par la faune bedonnante qui me lit. Et puis on verra bien ce que ça donne.

Y a eu un moment, bah l’année dernière en fait, je pouvais plus voir un blog de femme enceinte. Toutes ces bonnes femmes qui photographiaient leur ventre, ça me foutait le bad direct. Je dis leur ventre, ne devrais-je pas plutôt dire leur « bidou »? Nan mais bidou, carrément, c’est avec ce genre de vocabulaire qu’elles veulent élever leurs gamins? Mais passons. Alors ces blogs, ils sont faciles à reconnaître: ils s’appellent tous « 1+1=3 », ou « En route vers notre mininous ». Je vais gerber.

Je vais faire un coeur sur mon ventre, ce sera trop mignon comme image, parce que j'aime tellement mon mini-moi...


La transformation en pétasse est en train de s’amorcer, je vais dire ce que je pense de ce genre de truc. Pourquoi ces bonnes femmes sont pas restées sur doctissimo, où au moins on sait qu’elles sont toutes regroupées? Au moins c’est facile à éviter. En plus, je trouvait ça écoeurant de me dire que le seul neurone qu’elles avaient, c’était apparemment et malheureusement celui qui leur permet de se reproduire. Et de prendre des photos de leur ventre. Et en plus, c’est leurs copines qui leur demandent: « Il faut que tu nous mette des photos de ton bidou hihihi ». Pourquoi? Si t’es enceinte regarde ton ventre à toi et fais pas chier!

Alors j’ai stoppé. Et je croyais qu’un blog de grossesse, c’était ça: dégoulinant, mièvre pour ne pas dire débile, narcissique, et finalement, inintéréssant. Et puis au début de l’année (je travaille dans l’éducation nationale, pour moi la nouvelle année commence au mois de septembre, le reste c’est du jeu) j’en ai découvert d’autres. Des drôles, des où on rigole à mort. Du coup j’y suis revenue. Et grâce à hellocoton aussi, j’ai découvert plein d’autre filles qui racontent comment ça pousse là-dedans.

Sauf que voilà, les gens ont beau être sympa, des fois ils ont des défaillances.

Ok, la grossesse, c’est pas drôle tous les jours. Ok, on a longtemps vécu dans un monde qui t’expliquait que lea grossesse, mais c’est merveilleux, et c’est quand est-ce que tu te sens épanouie toussa toussa. Un jour les gens en ont eu marre. Ils se sont dit nan, y a des côtés méga chiants dans la grossesse aussi, et on va en parler. Et ils ont ouvert la boîte de Pandore. Parce qu’autant c’est drôle quand on sait s’arrêter, autant il y a des blogs qui se plaignent TOUT LE TEMPS d’être enceinte. Mais si vous êtes pas content, fallait aller sur la place Tahrir fallait vous demander comment vous vouliez avoir des enfants avant! C’est OBLIGE d’être enceinte! Et puis merde, c’est pour avoir un gamin au bout, alors il faut peut-être arrêter au bout d’un moment!

Alors qu’on dise pour rigoler « Je suis grosse, je suis une baleine », ok. Qu’on passe son temps à dire « Han, ma vie est horrible, parce que je suis grosse, je me déteste, j’en ai marre, être enceinte c’est trop de la merde, franchement ils ont trop de chance les gens qui sont pas comme moi ». Mais les gens pas enceintes ils t’emmerde. Et surtout les gens qui en crèvent depuis deux ans tu vois.

Et puis il y a la suite, les blogs où on vous explique que les enfants, c’est tout pourris, c’est trop nuls, ça fait que de foutre la merde et de faire chier ses parents. Mouais. Il y a même les blogs qui t’expliquent que toi, femme sans enfant, tu ne connais pas ton bonheur! Bah ouais, tu peux dormir la nuit, faire des grasses mat’, niquer avec ton mari tant que tu veux, putain, mais c’est tellement bien de pas avoir d’enfant. Ah ouais, c’est vrai. Je me remets complétement en question là. Tiens, en fait, je vais pas avoir d’enfant. Hein monsieur Faithful, on se fait chier pour rien, on va plutôt rester comme on est, apparemment les gens qui font des enfants se snt trompés. Apparemment c’est mieux sans, et ils regrettent. Oui ils en ont trois parce qu’ils se sont faits avoir trois fois, mais laisse, nous on est moins cons, on va arrêter.

Alors à toutes les femmes enceintes qui passent leur temps (oui parce que c’est quand même pas le cas de toutes, il en reste des sympa) à se plaindre, et pareil pour les parents, j’ai bien envie de vous dire d’aller vous faire foutre, non je déconne c’est trop méchant ça que mon ventre vide est bien plus douloureux que vos gros bides, que moi, je prends tout: les hémorroides, les insomnies, les nausées, le test O’Sulivan (qui soi dit en passant est probablement moins douloureux que mon hysterographie, et ouais, sans avoir d’enfant côté douleurs et suivi médical, je vous pète laissez-moi vous le dire), les 30kg en plus, les vergetures et le corps déformé. Et les gros seins aussi.

Ca y est, je suis haïe?

Rendez-vous sur Hellocoton !