« Les anges les anges dans le ciel
L’un est vêtu en officier
L’un est vêtu en cuisinier »

Et l’un est vêtu d’un pyjama bleu d’infirmier trop laid. Mais ne vous y trompez pas.

Ce matin, avant d’aller à notre rendez-vous avec le biologiste, on s’est fait trop beaux. On s’est même demandé si on devrait pas lui faire des offrandes, où brûler de l’encens à son intention. Et ouais, ce mec, c’est celui qui fabrique les bébés. Plus fort encore, il fabrique les embryons. Ce mec est plus fort que la nature, la preuve: la nature nous a abandonnés, et c’est vers lui que nous nous tournons, pleins de respects et d’adoration. Parce que ce docteur dont je n’ose même pas invoquer le nom en vain de mes lèvres profanes ne se contente pas de faire des embryons mieux que le hasard ne les fait lui-même naturellement, il est en plus admirablement gentil.

Et puis c’est quand même une des très rares personnes qui a pu dire à Monsieur Faithful: « Moi monsieur, je les ai vus vos spermatozoides »!

Et ouais, c'est ça le service public maintenant, même pas de quoi s'acheter un vrai panneau, on prend une feuille A4 et on fait ça sous word...

Alors on s’est pointés à l’hôpital, comme des fleurs. Maintenant, les gens nous connaissent, nous disent bonjour et prennent de nos nouvelles. J’ai revu une ou deux personnes qui ont eu l’immense honneur de visiter ma caverne et plus encore. On s’est pointés à l’étage où on avait rendez-vous quand l’une des assistante du Docteur s’est pointée pour nous demander si on était passés par les admissions. Ah bah nan, on croyait qu’on était méga VIP nous, on est venus directs. Donc retour. Là, putain de honte, à cause de mon clando de mari qui n’est pas foutu d’avoir fait son changement de situation à la sécu depuis qu’il n’est plus étudiant, c’est-à-dire depuis au moins trois ans. Et ouais! Il n’a pas de sécurité social ce boulet!

 

Après environ 30 minutes d’attente, le voila, notre héros, notre idole, notre divinité.
Bilan de l’entretien: je réponds bien au traitement, c’est pour ça que je garde le même. 10 ovocytes de prélevés comme la dernière fois, et sept de fécondés, c’est un bon résultat. Mais on n’aurait pu s’attendre à plus de la part d’une femme de mon âge. Et ouais Et on ne sait pas d’où ça vient.
Pour monsieur: « Monsieur, je vais vous dire quelque chose dont seul un spécialiste peut se rendre compte: étant donné les anomalies fonctionnels de votre appareil reproducteur, je n’ai jamais vu un sperme d’aussi bonne qualité! » Là, si le mari avait pu lui rouler une gamelle, je crois qu’il l’aurait fait. Avec la langue et la main sur les fesses.

Et comme on est des sales gens, quand le Docteur part nous faire une photocopie, on prend en photo son bureau, futur lieu de pélerinages

Malgré ça, l’ICSI, c’est fini pour nous, on passe à l’IMSI. Et ouais les gens! On a fini le niveau 1, on change de level, et on espère s’arrêter là!
Et la semaine prochain, nous auron aussi l’immense honneur de rencontrer une généticienne (putain, on rencontre des gens tellement intelligents que ça me fout le vertige…) puisque vous vous souvenez que le mari ne sait rien faire comme tout le monde, pas même son chromosome Y, du coup on doit vérifier quelle incidence ça peut éventuellement avoir sur notre progéniture si elle doit exister un jour.

Le Docteur nous dit: Etre détendu, c’est la seule chose dont on est sûr que ça améliore les résultats.
Etre détendus ok, mais en se disant que si on rate cette FIV, on aura bouffé 50% de nos chances déjà.

Mais apparement, à l’hôpital ils ont la solution pour détendre leurs patients:

Et ouais, voilà ce qu'on cultive à l'étage des FIV! Bah quoi, faut bien détendre les patients!

Rendez-vous sur Hellocoton !