C’est ce que j’ai reçu hier de l’hôpital de Sèvres. Croyez pas que l’hôpital soit choupi, c’est moi qui ai fourni l’enveloppe et le timbre à notre adresse.

Alors c’est confirmé, nous avons bien deux bébés au congélateurs deux embryons congelés. Ca, ça pète. Du coup, on a toute une armée de papiers à signer, parce que c’est pas anodin d’avoir ça.

D’abord, on signe pour dire qu’on est d’accord pour la congélation.  On doit donner son accord pour deux raisons:

– d’abord parce que je crois que les embryons ne survivent pas forcément à la décongélation. Vous me direz, dans les deux cas on les perd. Et puis le jour de la réunion, il y avait une bonne femme qui a expliqué qu’elle, elle était contre, parce que ça veut dire que si on s’en sert pas on les tue. Moui. Enfin c’est des embryons hein, « C’est pas des bébés qu’on met au congélateurs » a dit le Dr K. avec beaucoup de finesse (je l’aime, je lui pompe ses blagues. Oui je ne lui pompe QUE ses blagues, vous êtes des sales si vous pensez autre chose),

– ensuite parce que c’est payant, et ça coûte la peau du cul. Alors ça va quand même, c’est remboursé par la sécu.  Mais la congéltation, c’est 94.50€, et chaque année pendant laquelle on garde les embryons, c’est 40.50€ (remboursés à 100% aussi, dieu merci). C’est aussi 40.50€ si on décongèle.

On ne peut pas conserver les embryons pendant plus de 5 ans. Moi je m’en fous, on mettra jamais autant de temps à les utiliser.

Bon, pour aujourd’hui vous avez échappé au concours de blagues. Demain c’est musique, dimanche c’est liste. Lundi peut-être, mais c’est pas sûr. Mais avant les vacances promis.

Rendez-vous sur Hellocoton !