Pas à la moon cup hein, ça je crois que c’est pas pour moi les filles hein.

A l’acupuncture. Au début, j’étais dubitative, je voyais pas comment ça pouvait fonctionner, ça me paraissait trop abstrait. Maintenant, je pense que c’est un vrai truc, pas une sorte de maraboutage.

Et je suis convaincue, parce que je pense que je suis tombée sur quelqu’un de vraiment bien.

Déjà, quand j’arrive et que l’acupunctrice me demande comment ça va, j’ai l’impression que ce n’est pas de la politesse, que c’est une vraie question. Parce qu’après, elle adapte le traitement à ce que je lui ai dit.

Parce que la pièce où elle pratique n’est pas une accumulation de bibliothèques et de livres en chinois pour montrer l’étendue de son savoir. Dans la pièce il y a juste un lit, une table de chevet, une petite bibliothèque, et des tableaux magnifiques sur les murs. Rien que de m’allonger dans la pièce et regarder la magnifique vue sur la mer qui est exposée à, côté du lit, ça me détend déjà.

[Là normalement, j’aurais dû mettre une photo du tableau en question, mais j’ai pas le temps, j’éditerai plus tard pour le rajouter, je suis au bord du burn out déjà je vous rappelle]

Parce que quand elle m’explique ce qu’elle va faire, souvent elle n’a pas les mots, elle s’exprime par onomatopée, en me disant par exemple « Aujourd’hui puisque tu es un peu stressée, on va essayer de faire quelque chose pour Pfffffffffff, hein? » Ou alors qu’elle m’explique par des gestes, en tournant ses mains au dessus de son ventre « On va essayer de faire circuler les énergies correctement ».

Parce qu’elle me demande ce que je mange, et si je le mange avec appétit, et que j’adore qu’on me parle de bouffe.

Quand elle me dit de me détendre, avec les aiguilles, je somnole, d’une somnolence très douce (et je m’y
connais en somnolence, je suis une pro de la sieste en tout genre, sieste flash, sieste coup de massue, sieste j’aurais pas dû maintenant j’ai la tête dans le cul) où toutes mes pensées me semblent légère, et où je me repose sans vraiment dormir, mais sans être tout à fait éveillée non plus.

Je suis convertie parce qu’elle pose les bonnes questions je crois. Mais pas assises l’une en face de l’autre avec un bureau qui nous sépare, en prenant mon poul, comme s’il s’agissait d’une conversation où on s’intéresserait vraiment à comment je vais.

Qui plus est, je suis convertie parce que j’y crois maintenant. On a des embryons congelés chers amis je vous rappelle! Et on en a eu de bonnes qualités cette fois-ci! Et plus! Même si la différence n’était pas spectaculaire, c’est une accumulation de petites choses, qui fait que je pense que ça a été vraiment efficace. Et puis personne n’a dit que l’acupuncture devait être miraculeuse non plus.

Est-ce qu’il y a une part de volonté d’y croire de ma part qui rendrait cette pratique efficace? Sûrement. En même temps, je ne comprends pas plus la science médicale traditionnelle en Occident que je ne comprends celle d’Orient, je pense qu’il faut aussi une part de volonté pour faire fonctionner les médicaments chimiques. Quoi qu’il en soit, je ne regrette pas d’avoir commencé, je ne regrette pas d’avoir été hésitante au début: c’est ce qui me permet d’être convaincue aujourd’hui.

Rendez-vous sur Hellocoton !