Je suis pas quelqu’un qui pleure pour les trucs graves, ou en tout cas pas beaucoup, c’est pas une façon de me soulager. En revanche, je suis une putain de pleurnicheuse pour les petits trucs de la vie, pour expulser les tensions du quotidien. En fait, je suis super émotive, depuis toujours on se fout de ma gueule pour ça (plus précisément depuis l’anniversaire de mes quatre ou cinq ans, quand j’ai pleuré quand on m’a apporté mon gâteau d’anniversaire et que j’ai dit à ma mère « C’est pas parce que je suis triste c’est parce que je suis muée (=émue) ». Depuis, je me tape régulièrement la honte, à devoir essayer de cacher que je pleure à des évènements super hors sujet genre:

– les fanfares (ouais parce que le son des tambours ça m’émeut grave)

– le tour de France (pas à la télé, je suis pas con à ce point, quand on allait les voir passer en vrai derrière l’immeuble de ma mère, bah je sais pas, c’était un peu trop pour ma pauvre petite personne, et ça me faisait lâcher la larme) (et j’avais genre 18 ans, depuis je veux plus y aller pour pas me faire gauler à chialer devant le défilé pro-dopage de l’année)

Alors cette chanson, je sais pas trop pour quoi, mais je la trouve super émouvante, ça fait partie des trucs qui sont trop pour moi, je sais pas pourquoi, alors qu’elle est pas triste du tout. En tout cas je la surkiffe je sais pas si vous pouvez comprendre à quel point:

Bon, là vous étiez bon pour la psychothérapie du samedi, j’espère que ça vous a fait du bien! Pour ma part je me casse en vacances pour une semaine, j’essayerai de vous donner des nouvelles, mais c’est pas sûr (parce que si je dois écrire des billets de mon téléphone portable possédé qui veut écrire des mots zarbi à ma place c’est pas gagné). Zoubi les gens!