Je vous raconterais bien comment le mari m’a pour la énième fois foutu la honte en allant faire caca dans les toilettes de la salle d’attente du tout petit laboratoire médical ce matin, mais bon, des histoires de mari et de caca, il y en déjà pas mal sur ce blog.

Autrefois, quand je passais des examens du type universitaires (oui je précise parce que maintenant je suis plus une habituée des examens du type médicaux c’est pour ça), quand je me trouvais à la porte juste avant d’y aller, j’avais l’impression d’avoir tout oublié et de ne rien savoir. Bah ce matin, c’était pareil, j’avais l’impression de ne plus avoir aucun symptôme: pas la moindre gerbe, j’avais beau tripoter mes nichons pour voir s’ils faisaient mal, ils faisaient quand même carrément moins mal que d’habitude. J’ai donc pris le parti de me liquéfier sur ma chaise dans la salle d’attente, avec le mari trop content à côté qui remuait la queue comme un bichon (métaphoriquement bien sûr, je n’ai pas vraiment regardé sa queue à ce moment là) (c’était la minute de la blague grasse) en me disant « Mais pourquoi tu t’inquiètes! Mais tout va bien aller maintenant enfin! » C’était limite énervant, mais il faisait de son mieux pour me rassurer.

En deux minutes trente de consultation montre en main, le médecin (celui qui ne porte pas la poisse apparemment) m’a dit que tout allait bien, qu’il mesurait dix millimètres, qu’il était seul et que son coeur battait à 146. (l’embryon, pas le docteur, de la part du docteur j’aurais trouvé ça bizarre quand même).  Et même qu’on a eu un sample dudit coeur. Cool. Mais rapide.

Le bébé décongelé est toujours moche, mais il commence à ressembler à une sorte de batracien mignon, et il a des moignons maintenant. C’est charmant. Je préfère me le présenter comme une sorte de rondoudou d’un centimètre.

ceci est un rondoudou

Et maintenant? Bah maintenant j’en sais rien. On m’a donné une feuille avec plein de conseils chelou. Le plus chelou de tous étant « pendant votre grossesse voyez votre gynecologue tous les mois ». J’ai un problème, je crois bien que je t’aime: je suis sans gynecologue fixe depuis trois ans. Petit rappel des faits:

– J’ai été suivie par une gynecologue un peu trop zélée à mon goût qui trouvait anormale que je ne soit pas enceinte au bout de cinq mois d’essais et qui a donc voulu me faire passer un bilan hormonal. Oui parce que c’était ma faute évidemment.

– J’ai changé pour une gynécologue super qui m’a orienté rapidement vers l’amp. Et qui est partie à la retraite. Je suis seule.

– J’ai été suivie par le Dr Funcky, celui qui met des chemises en jeans. Mais il faut trois mois pour avoir un rendez-vous avec lui. Bo.

comme mine de rien je suis une fille qui prend des initiatives, j’ai quand même repris rendez-vous avec ma première gynécologue. Oui je sais, là vous commencez à vous dire que ma vie est passionnante, et vous avez bien raison, c’est méga chiant ces histoires de gyneco volants, mais vous serez bien contents de trouver cette merdasse le jour où ça vous arrivera aussi.

Bon, prochaine écho le 20 décembre. On va juste essayer de ne pas avoir d’inquiétudes superflues d’ici là ok?