J’allais vous faire un billet un peu chiant pour vous raconter comment hier je me suis retrouvée aux urgences de Sèvres parce que je ne m’étais pas assez préparée psychologiquement au fait que mes beta hcg allaient baisser un jour. Et que ce jour était hier. Crise de panique et de « est-ce que c’est normal? » donc. Réponse: oui, c’est normal. Et le bébé décongelé va très bien.

La princesse du Béabloguistan m’a tagguée. Je vous préviens tout de suite: je tagguerai personne à la fin, parce que j’ai rien compris à comment on est supposé procéder pour ce tag. Ouais ma mère me le disait samedi dernier: « Tu deviens bête ». Je me suis même pas révoltée tellement c’est vrai.

Si j’étais une espèce de gallinacée, je pense que je serais une galinette cendrée. En tout cas c’est ce que mon mari voudrait que je sois à n’en pas douter.

Si j’étais une coupe de cheveux ou une coiffure, je serais bien sûr une coupe mulet. Comme ça je continuerais de faire rigoler les gens.

Si j’étais un chanteur mort, je serais probablement Barbara. Ouais j’aime bien Barbara.

Si j’étais une blogueuse je serais moi-même, c’est déjà pas facile à assumer.

Si j’étais un doigt de la main je serais deux doigts de la main, je serai le majeur et l’index en même temps. Ouais je suis méga balaise, et puis ça irait bien avec ma coupe mulet faut dire:

Si j’étais une photo, sans aucune hésitation, je serais cette magnifique photo de Doisneau:

Si j’étais une chanson de Madona, je serais La Isla bonita.

Si j’étais un accessoire pour un animal, je serais la litière de mon petit chat: toujours propre puisqu’il préfère chier sur le tapis.

Si j’étais un sport de glace, je serais le bobsleigh, je serais même celui dans le bobsleigh qui essaye d’en faire le moins possible.

Enfin, si j’étais une insulte, je serais « enculé de mange tes morts ».

Bon, si jamais je comprends comment qu’on fait pour tagguer des gens, promis que je le ferai hein!