Soyons honnête, cette histoire de grossesse, c’est complètement dingo. je vous jure j’ai beau être dedans depuis cinq mois piles, j’ai beau trouver ça absolument génial et vouloir que ça dure encore, c’est quand même complètement taré ce machin, y a plein de trucs auxquels j’ai du mal à croire. Plein. D’ailleurs ça parait tellement pas possible que ça doit pas l’être, ça doit être des légendes que les gens ont inventé c’est pas possible.

Légende n°1; On peut faire un bébé en faisant l’amour. Hahahahahahahahahahah hahahahahahahahaha hahahahahahahahaha! Genre dans un lit ou sur un canapé (voire sur un carrelage à la Bourboule)? Nan mais vous vous rendez compte qu’il faut que ça tombe dans une fenêtre entre 48h avant et 24h après l’ovulation? Ca vous parait pas un peu trop court pour réunir des paramètres tels que « être disponibles tous les deux » / « être dans un état d’éveil suffisant » / « avoir le temps – l’envie de faire du touktouk »? Et qu’en plus vous n’avez que 20% de chance par cycle? Et qu’il faut que les spermatozoides soietn propulsés suffisamment loin? J’y crois pas. Je renonce à croire à l’idée que des gens font des enfants tous seuls dans leur coin. Déjà c’est un peu trop perso comme façon de penser, mais en plus c’est complètement impossible, bien trop hasardeux. Ils doivent au moins faire des IAC en locedé et revenir la bouche en coeur essayer de nous faire croire qu’ils se sont démerdés tout seul, un truc pareil, ça doit concerner que quelques personnes marginales, c’est bien trop compliqué.

Légende n°2: L’utérus passe de la taille d’une figue desséchée bien rangé dans ta chatte à un truc énorme qui te remonte sous les seins. Impossible. Ca va craquer vous voyez bien, on peut pas tirer dessus, c’est quand même pas un jouet. Si c’est possible, pourquoi est-ce que mon jean slim bleu ciel il est pas fabriqué dans la même matière pour s’agrandir en même temps que mon cul? Si ça marche vraiment comme ça, j’exige la fabrication de vêtements moulants en peau d’utérus, qui épousent TOUJOURS la forme de votre corps. Si ça marche vraiment comme ça je vais lancer un business sérieux.

Légende n°3: Il y a un bébé entier et vivant dans mon ventre. Nan. C’est trop dingue comme truc, j’y crois pas. Genre un truc vivant dans mon moi-même quoi. Un truc qui bouge et qui respire et qui se nourrit et tout. C’est mignon comme idée hein je dis pas, mais sérieux, qui peut croire un truc pareil? Le plus drôle là dedans, c’est que autant ça me parait ouf de penser que LA, TOUT DE SUITE, MAINTENANT, SOUS MA PEAU, il y a un bébé vivant (bon qui dort en ce moment, mais genre que des fois il est réveillé quoi) autant ça me parait plus logique de me dire « Han mais non, c’est pas un bébé dans mon ventre c’est un poisson dans son bocal. » Avec mon ventre tout rond et pas pointu du tout en plus, j’ai vraiment le sentiment d’être une sorte de bocal, et d’avoir un poisson qui fait des ronds dans l’eau à l’intérieur quoi. Ouais en fait c’est moi qui suis tarée, il y a peut-être un peu de ça…

Légende n°4: Le bébé va sortir  un moment. Mais nan. Point du tout. Pourquoi il sortirait, on n’est pas bien là, tous les deux rangés comme des matriochka? Et puis moi je trouve ça cool cette notion de grossitude, je vois pas de quel droit ça s’arrêterait, alors que je trouve ça tellement funky d’avoir un gros ventre et des remontés acides, et j’ai pas du tout envie que ça s’arrête. La grossitude c’est cool.

Légende n°5 – L’accouchement, ça fait mal. Ouais, moquez-vous vous pouvez. Disons quand dans la plupart des choses de ma vie, j’ai une sorte de mécanisme d’auto défense qui me fait dire à chaque fois que je devrais anticiper une douleur physique « Mais nan, ça doit pas faire si mal comme ça ». En fait, je suis pas programmée du tout pour anticiper la douleur. Du coup l’accouchement, bah quoi, je me dis que ouais, ça doit bien tirer un peu étant donné que vu d’ici, ma caverne n’a pas du tout l’air étudiée pour faire passer un truc plus gros que, allez, un citron à tout casser et croyez-moi, le pénis de mon mari il vaut largement la taille d’un citron, nan je déconne, enfin pas pour la taille mais enfin ce serait un citron un peu allongé bizarre quand même, c’est peut-être pas la comparaison la plus parlante en fait... mais bon ça doit pas non plus être à ce point. Et puis j’ai du mal à m’imaginer un truc plus douloureux que LE truc le plus douloureux du monde: l’hystérographie légendaire de mars 2010 que j’ai failli vomir de douleur et que je me suis dis pour la seule fois de ma vie « Est-ce que avoir des enfants, franchement, ça vaut vraiment le coup? » Vous remarquerez que déjà l’hytérographie j’y étais allée trop peace en me disant « Ca doit pas faire si mal que ça ». Et bah si. Oh wait.

*on rigole on rigole, mais Call of Duty s'est effectivement révélé être un moyen de contraception efficace chez moi pendant une certaine période.