Je vous jure les gens, je voulais vous donner un troisième conseil tout miteux pour que votre petit embryon s’accroche à votre petite muqueuse utérine aujourd’hui.Hélas, une adorable lectrice (dont j’ai oublié le pseudo, mais si elle me le rappelle je le remets ici tout de suite ♥) m’a envoyé un lien vers un article du parisien qui s’appelle « Un Espoir pour les couples infertiles » et qui vaut son pesant de cacahuètes.

Mais sachez quand même qu’il s’agit d’un article sérieux hein, c’est pas une blague. on pourrait croire que c’est un marabout qui met ses petits papiers « je règle vos problèmes retour de l’être aimé, impuissance, argent, travail, stérilité » qui leur a servi de consultant. Point du tout, c’est une vraie gynécologue qui travaille  la Muette qui témoigne.

Déjà, si les couples infertiles n’ont pas d’enfants, c’est de leur faute. Bon, ça vous allez me dire, on le savait aussi, depuis le temps. Alors pourquoi que c’est de leur faute cette fois-ci: parce qu’ils fument. L’infertile est un sale toxicomane. Ne me dites pas « ah oui mais moi je fume pas beaucoup », à partir de quatre cigarettes par jour, tu l’as dans l’os qu’il dit l’article. D’ailleurs une dame témoigne: « J’ai arrêté de fumer et ça a marché ». Bon, par fiv, mais sa fiv a marché quoi. Juste quand elle a arrêté. C’est presque comme si elle était redevenue fertile.

D’ailleurs la gynécologue elle nous dit qu’elle a remarqué que les infertiles sont une population qui consomment plus de tabac, d’alcool et de cannabis. Comme quoi. Nan mais pourquoi est-ce que le petit Jésus voudrait confier des enfants à ces gens-là?  C’est rien que des sales hippies qui prennent des drogues les infertiles.

Le docteur pointe aussi une deuxième raison qui génère de l’infertilité. C’est que l’infertile est un peu con. L’infertile n’a pas bien compris comment on fait les bébés. L’infertile ne fait pas l’amour. Oui oui, la gynécologue elle dit ça: les infertiles ils fotn pas l’amour, faut pas s’étonner après de pas y arriver. Ah ça oui je suis bien d’accord avec elle. Et puis sérieux, des gens complètement toxico, pas foutu de se pénétrer, vaut mieux qu’ils arrêtent de se reproduire à un moment j’ai envie de dire. Nan parce que vous imaginez l’humanité que ça nous réserve pour la suite?

« Il n’y a que 3 ou 4% de stérilité définitive, conclut Silvia Alvarez. Dans l’infertilité, beaucoup de choses sont réversibles, même si c’est parfois difficile. Et si l’on veut mettre toutes les chances de son côté, il faut commencer par analyser le mode de vie des patients et supprimer tous les facteurs toxiques. »

C’est ce qu’elle nous dit la dame. T’as bien compris? Tu crois que t’es infertile, mais en fait t’es pas infertile en vrai, t’es juste drogué ou con. Je vais de ce pas en parler à mon sale mari bouffeur de légumes et obsédée par le sport, il doit me cacher des choses. En attendant tu peux répondre à ce sondage (j’aime les sondages, ça donne une impression de démocratie):

Finalement, je trouve que Le Parisien, il donne quand même des conseils bien plus pourris que les miens, mais je suis partiales hein.

Ceci est un infertile

[EDIT: Le but de ce blog n’étant pas de blesser les gens qui auraient pu avoir affaire à cette gynécologue, je me permets de nuancer mon propos: cette personne est probablement très compétente dans son métier, le fait même qu’elle fasse des fiches pour chacun de ses patients et qu’elle leur fasse remplir un questionnaire montre l’intérêt qu’elle porte à leur donner un bébé, en adaptant ses traitements et ses conseils à chaque couple, ce qui est tout à fait louable. CEPENDANT, il n’en reste pas moins que je trouve que ces deux papiers, celui du parisien déjà cité et celui de Top Santé sont du putain de bullshit, qui font croire que finalement, l’infertilité, c’est quand même pas si compliqué, et nient les pathologie qui peuvent y mener. Un infertile n’est pas juste quelqu’un qui ne peut pas avoir d’enfant. Dans ce cas, on pourrait aussi dire que les anorexiques qui n’ont pas d’ovulation sont infertiles, et que les infertiles devraient penser à faire des repas plusieurs fois par jour pour réussir à avoir des enfants.]