Ce billet est un billet de dépressif, je vous préviens tout de suite.J’en peux plus de ce temps pourri, j’en peux plus de vivre entre deux appart en bordel total et de pas savoir quand est-ce que ce sera fini, et attention, phrase de salope suprême: j’en ai marre de rester chez moi au lit juste parce qu’il pleut. Faut vraiment que je me prenne par la main, que je me foute un coup de maquillage et que je sorte un peu (tout à l’heure je crois que j’ai fait peur au facteur étant donné que je lui ai ouvert avec ma frange qui montait en l’air, et mon pyjama composé d’un magnifique short de football américain du temps où mon mari était adolescent et pesait 25kg de plus qu’aujourd’hui, d’un t-shirt troué et transparent à tétons apparents donc, avec un gilet déformé destiné à cacher lesdits tétons).

Et pardessus tout, j’en ai marre, mais alors marre si vous saviez, de cette mode de dire qu’être enceinte c’est trop horrible en fait, qu’on nous a menti tout le temps en nous disant que c’était génial alors qu’en fait la grossesse c’est du méga bullshit.

Alors déjà, quand je suis tombée enceinte, personne ne m’a dit « han lala tu vas kiffer la vibes » ou comme apparemment c’est le cas pour tout le reste du monde « tu vas voir c’est que du bonheur ». On m’a dit « T’as des nausées? Nan? Bah ça viendra tu verras, moi j’ai vomi pendant cinq mois / un an / toute ma vie, c’était horrible ». « T’es pas trop gênée par les odeurs? Ca va venir tu verras ». « T’as pas peur d’accoucher? Mwahahahahahahaha, tu te rends pas compte c’est horrible. » « Tu sais qu’après quand le bébé sera né tu vas passer trois semaines horribles au minimum. En plus tu feras plus jamais l’amour avec ton mari parce que ta chatte sera complètement en vrac. Et si tu te sens en forme et que tu le fais ce sera peut-être trop tôt et ton vagin restera élargi à tout jamais. » Les gens qui pensaient en tombant enceinte que c’était la croisière à thème les bisounours vont manger des guimauves, ça doit être les même que ceux qui te racontent que leur cousine est tombée enceinte quand elle a eu son agrément d’adoption et qu’ils sont sûrs que tu vas tomber enceinte par miracle parce que c’est dans la tête, et heureusement ces gens sont pas si nombreux que ça.

Donc ces gens à qui on a présenté la grossesse comme « c’est que du bonheur », j’aimerais bien qu’elles m’indiquent un peu dans quel monde elles vivent, parce que je veux y aller aussi. La dernière fois j’ai croisé un ancien voisin à moi, qui a l’âge de mes parents, qui a vu mon ventre et donc découvert ma grossesse en même temps. Il m’a pris par l’épaule et m’a dit en me regardant droit dans les yeux avec un air compatissant (je vous jure que c’est vrai): « Du courage, hein, du courage ma petite ». Avec ça les gens qui me demandent tout le temps si mon ventre n’est pas trop lourd.

Alors ok, la grossitude, des fois y a des petits côtés relou. Genre en début de semaine j’ai failli décéder de brûlures d’estomac. Je suis lente dans ce que je fais. Si je fais la vaisselle là effectivement, je me sens un peu lourde. Mais bon, c’est la vie aussi hein, y a quand même (parait-il) un bébé entier dans mon ventre quoi, tout peut pas être magique dans le forfait. Et puis j’ai de la chance: j’ai la sauce, je suis pas spécialement indisposée par quoi que ce soit, donc peut-être que c’est facile de se réjouir quand on porte son bébé dans de bonnes conditions.

Mais n’empêche.Putain j’en ai marre des gens qui porte leur enfant comme s’ils avaient un camp de roms sauvage dans le bide, en disant qu’ils se retrouvent plus, que finalement, le bébé les dérange quoi, que ce sera mieux quand il sera dehors, comme si sa vraie place les neuf premiers mois n’était pas à l’intérieur. Alors attention, je dis pas que tout le monde doit être comme moi une ravie de la crêche de la grossesse et trouver que tout est merveilleux et fantastique au-mon-dieu-je-suis-enceinte-je-voudrais-que-ça-dure-toute-ma-vie. Poit du tout. Je comprends maintenant (enfin j’essaye) que des gens n’aiment pas être enceinte. Bon. Mais de là à dire des trucs comme « j’aime pas avoir ce truc dans mon ventre », y a un monde quand même.

Alors je sais pas, peut-être que ça me rend un peu aigrie d’être enceinte et enfermée chez moi pour cause de pluie battante d’avoir mis trois ans à tomber enceinte et de connaitre encore des tas de gens qui se trouent le bide aux hormones pour connaitre la grossesse, et d’autres encore qui sont passés à d’autres voies pour avoir leur bébé, après avoir tellement voulu connaitre tous ces désagréments de la grossesse. Mais ceci est un billet de connasse où je dis ce que je veux de façon tout à fait partiale et non argumentée, et puis c’est mon blog je dis qu’est-ce que je veux alors voila.

Mais si vous aimez les gens mesurés et qui écrivent des belles choses sans s’énerver, vous pouvez aller voir par ici, c’est pas faux non plus.