Un beau matin, après environ un mois de traitement, tu vas à l’hôpital, on récupère un ovule à toi et un spermatozoide à ton mari. Et un autre beau matin, les médecins en ont fait un bel embryon qu’ils remettent dans ton ventre et qui éventuellement devient un beau bébé (ou un moche, mais tu le trouveras magnifique t’inquiètes pas).

Ce bébé, ça fait donc environ 18 mois que j’essaye de me convaincre que c’est le mien. Qu’il vient de moi, même si je l’ai pas fabriqué, et surtout que personne, PERSONNE ne va me le reprendre.

La première fois qu’il a pleuré à la maternité, le premier truc que je me suis dit c’est « Oh merde, le pauvre, faut appeler sa mère pour le consoler ». Le deuxième, c’était « Si je le console pas vite les puericultrices vont venir et elles me le reprendront. » Rassure-toi jeune femme enceinte, c’est pas vrai, c’est juste moi qui suis tarée, personne ne reprend les bébés hein.

Il y a un mois, j’ai sonné au portique d’un super marché en passant avec mon fils. Pour faire une blague, une femme m’a crié en riant « VOUS AVEZ VOLE LE BEBE! » Et ma première pensée a été « Mais merde, comment elle a deviné ». C’est à ce moment là que vous commencez à vous poser des questions sur ma santé mentale normalement, mais je ne suis pas folle vous savez.

Dix-huit mois que je fais tout pour me prouver que c’est mon bébé, qu’il est à moi. La preuve, il n’y a que moi qui peut le rendormir la nuit, c’est une preuve hein? C’est facile de sentir qu’il est mon bébé à moi, mon fils, quand il ne peut pas s’endormir sans moi. C’est facile de me dire que c’est mon fils à moi et à personne d’autre quand je dis « Oh mais vous savez la tétine j’en veux pas, ça me dérange pas qu’il préfère téter sa mère. et puis je veux pas me faire remplacer par un bout de plastique ». Bah ouais tu m’étonnes, je suis sa mère, hein, pas vrai que je suis sa mère, la seule, puisque c’est moi qu’il tète, pas du plastique, c’est la preuve hein, comment il ferait sans moi?

Et des fois, c’est plus difficile. Des fois c’est la nuit, il est tout seul dans sa chambre, il dort tranquillement. Mais pour moi, tous ces trucs, toutes ces ombres, tous ses monstres tapis qui peuvent venir me le reprendre comme ça, parce que c’est tellement fragile, c’est tellement miraculeux ce bonheur. Tous ces trucs, ces maladies, ces horreurs qui peuvent se passer quand il n’est pas sous mes yeux. Quand il est dans sa chambre et qu’il dort tout seul, sans avoir besoin de moi, est-ce que c’est encore mon fils? Est-ce que je ne l’expose pas quand dans les légendes antiques aux monstres et aux animaux sauvages? Est-ce que quelqu’un ne va pas venir me le reprendre?

 

C’est mon fils. C’est mon fils même s’il est pas homemade. C’est mon fils même s’il avait déjà six mois quand on me l’a réimplanté. C’est mon fils même quand il dort longtemps et tranquille. C’est mon fils dans sa chambre aussi et il ne peut rien lui arriver. C’est mon fils même s’il se rendort seul la nuit.

C’est aussi mon blog et ma psychothérapie, on va peut-être pouvoir tous faire des gros dodo la nuit maintenant bordel de merde non?

Image

(Passion mettre des hommes nus sur mon blog)