Goddax, vous savez, God of the tampax. Je l’ai jamais entendu autant de pied ferme.

En fait, vous savez que pour commencer mon traitement pour la fiv, il faut que j’attende le premier jour de mon cycle. Or, celui-ci se définit en général comme le premier matin où l’on se lève avec du sang rouge. Je vous avez dit que ce serait glam’s. Donc, ça c’est le jour 1 du cycle. Peut-être que pour le moment vous vous en foutez, mais un jour vous rechercherez déséspérément l’information sur tous les fora du oueb, et vous regretterez de pas m’avoir écouté avec plus d’attention.

Donc, le traitement commence au jour 1 du cycle, et le J1 ne vient pas. J’ai jamais attendu mes règles autant que ça, je vous jure, et rien. Juste: R.I.E.N. Je croyais pas qu’un jour je prononcerais ou j’écrirais le mot « règle » devant autant de personne. Enfin, pas sorti du sens « règles de grammaires » ou « putain ça m’énerve cette mode des règles en plastique souples ça donne envie de frapper les gens avec mais c’est vrai que ça se casse pas dans le sac ». Et nous y voila.

Donc, j’attends Goddax comme le messie, et chaque soir je me couche en espérant que ce sera demain. Pire que le père Noël, c’est clair. Aujourd’hui, monsieur Faithful m’a avoué qu’il attendait le moment de commencer le traitement avec impatience aussi, je le savais pas. Je crois que l’amp, c’est une aventure dont les hommes ont souvent l’air plus détaché, et par moment j’oublie que cette impossibilité à se reproduire doit le travailler encore plus au corps que moi pour d’autres raisons. Mais je suis quand même contente qu’il ait hâte.

Nous voilà donc tous deux, pour la première fois de notre vie, à attendre la période la plus désagréable du mois, et à en parler à qui est au courant pour nous et veut l’entendre. Ou pas, on s’en fout, on n’est pas spécialement pudiques.

Rendez-vous sur Hellocoton !